Colloque – Performer, jouer, exister ? L’acte performatif en question

Colloque international co-organisé  le 4 avril à Besançon par les trois équipes de recherche EsPAS (Esthétique de la Performance et des Arts de la Scène – Institut Acte, Paris 1 Panthéon-Sorbonne), ELLIADD, Université de Bourgogne-Franche-Comté et le Département et PTAC (Pratiques et théories de l’art contemporain), EA 7472, Université de Rennes 2, en collaboration avec Les archives de la critique d’art.

 

PRÉSENTATION

Qu’est-ce que le geste de « performer » dans le champ des pratiques contemporaines, qu’elles soient d’art ou, de manière plus ordinaire, de relation humaine ? Chez Hans-Thies Lehmann comme chez Michael Fried, le drame comme « action dramatique » est nié au profit d’un « acte » effaçant toute idée de reproduction, de représentation, de répétition du réel. Apparaissant dans le présent et au milieu d’une situation, il y va d’un geste qui embrasse autant celui du performeur que du spectateur, un geste qui s’expose plus qu’il ne représente, qui déplace la fiction du récit vers la parole des corps (Artaud), qui peut remettre en question la place d’un il-elle-eux au profit d’un je-tu-nous. De quelques manières, c’est bien la question de l’acte, du geste et de l’engagement des corps qui tient une place centrale. Mais qu’est-ce que ce geste lorsque, dans la queue de la comète du « Paradoxe sur le comédien » de Diderot, il tend à se déplacer du jeu à l’« anti-jeu » (Kirby), du « jouer » au « performer » ? Qu’est-ce que jouer lorsque l’action résonne des jeux des enfants, des jeux de Fluxus ou des « règles du jeu » à l’œuvre dans les dispositifs artistiques tels que les happenings ? Quel geste apparaît lorsque l’art performance se « théâtralise » et que les arts vivants deviennent « performances » comme on le constate aujourd’hui ? Au-delà du jouer comme du performer, l’enjeu ne résiderait-il pas plus crucialement dans le geste d’ « exister » ? Mais qu’est-ce qu’« exister » dans une « société du spectacle » ? Interroger les pratiques et les gestes dans le contexte des réalités contemporaines, tels sont les enjeux esthétiques, anthropologiques et politiques de ce volet Performance/Scènes du réel #2 dans le croisement des démarches, arts de la scène, arts plastiques, artistes, théoriciens, comme autant de points de vue, de questions et de gestes qui nous tiennent et nous importent.

 

DATE et LIEU

4 AVRIL 2018 – 9h>18h30

UNIVERSITÉ BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ / ELLIADD / BESANÇON

MAISON DES SCIENCES DE L’HOMME ET DE L’ENVIRONNEMENT

MSHE LEDOUX, SALLE DE CONFÉRENCE

ESPLANADE GERMAINE TILLION, 1 RUE CHARLES NODIER – 25000 BESANÇON

 

PROGRAMME

 

8H45 Accueil des participants

9h Introduction par Aurore Després, Barbara Formis et Sandrine Ferret

9h15 – 11h15 Modération Barbara Formis (MCF, Paris 1)

  • Guy Freixe (PR, Univ. Franche-Comté) Une poétique du jeu
  • Paola Ranzini (PR Univ. Avignon) Le corps du performeur au centre : l’acte performatif comme geste autoréférentiel
  • Carolane Sanchez (doctorante, Univ. Franche-Comté) Le jeu dans l’esthétique flamenco

11h15 – Pause

11h30-12h45 Modération Aurore Després (MCF, Univ. Franche-Comté)

  • Mark Tompkins (artiste, Cie IDA) Can I get a witness? (Puis-je avoir un témoin ?)
  • Michel Giroud (artiste, théoricien) Fêtes vos jeux !

Performance durative de la matinée : You’ll never see my face in Kansas City, Chris Burden, Kansas City, 1971, réactivation de Baptiste Clément (étudiant Master Arts plastiques, Rennes 2)

13h – Pause Déjeuner

13h00- 14h30

BOILER ROOM : 10 questions/90 minutes/10 dessins mené par Mélanie Perrier (artiste-chercheure MCF Paris 4) et Noémie Levain (facilitatrice graphique) avec 10 étudiants en Arts du spectacle de l’Univ. de Franche-Comté et 10 étudiants de l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de Besançon.

14h30 – 16h30 Modération Sandrine Ferret (PR, Rennes 2)

  • Michel Collet (Institut Supérieur des Beaux-Arts, Besançon) lasuspensiondujeu
  • Nicolas Fourgeaud (Haute École des Arts du Rhin, Strasbourg) Définir les normes de la « bonne » expérience : un enjeu de l’histoire de la performance
  • Isabelle Barbéris (MCF, Univ. Paris Diderot) Imaginaires démocratiques et scènes du réel : les exemples de Tino Sehgal et Jérôme Bel

16h30 – Pause

16h45 – 18h00 Modération Christine Douxami (MCF, Univ. Bourgogne-Franche-Comté)

Barbara Manzetti & Hassan Abdallah (artistes) Rester. Étranger : Wa héla waly/Je suis chez moi. Comme quelqu’un qui n’est pas à sa place.

Jérôme Cabot (MCF, INU Champollion Albi) La performance poétique comme intervention indisciplinée dans l’espace social

18 h00 – 18h30

Mélanie Perrier (artiste-chercheure MCF Paris 4) Les 10 dessins performés de la BOILER ROOM : Performer les questions, dessiner la mise en mot

Clôture Barbara Formis – Sandrine Ferret- Aurore Després

18h30 – 21 h

SOIREE EXCENTRICITÉS – Rencontres autour de la performance organisée par l’Institut Supérieur des Beaux-Arts (ISBA) – Site de l’Arsenal, 7 place St-Jacques, Besançon.

 

NB : LES TROIS ÉTAPES DE PERFORMANCE/SCÈNES DU RÉEL :

 

  • Performance/Scènes du réel #1 : Geste, théâtralité et anti-théâtralité : la performance au-delà du spectacle ?

Lieu : Paris (Paris 1, UFR Arts plastiques et sciences de l’art)

Date : le 14 octobre 2017 de 9h à 18h

 

  • Performance/Scènes du réel #2 : Performer, jouer, exister ? L’acte performatif en question

Lieu : Besançon (UFR SLHS, MSHE Ledoux)

Date : le 4 avril 2018 de 9h à 18 h30 + soirée Excentricités, Rencontres autour de la performance organisé par l’ISBA.

 

  • Performance/Scènes du réel #3 : Corps critiques, subversion et rapport à l’institution

Lieu : Rennes (Université Rennes 2)

Date : le 12 avril 2018 de 9h30 à 18h

 

Réunissant des chercheurs, théoriciens, artistes, critiques et acteurs culturels, le projet Performances / Scènes du réel s’organise autour de trois équipes de recherche : l’équipe EsPAS (Esthétique de la Performance et des Arts de la Scène – Institut Acte, Paris 1 Panthéon-Sorbonne) ; l’équipe Arts et Lettres – Laboratoire ELLIADD, Université de Bourgogne-Franche-Comté et le Département Arts en collaboration avec le pôle de recherche « Le corps de l’artiste » de l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de Besançon (ISBA), le service Sciences, arts et cultures, la MSHE Ledoux ; l’équipe PTAC (Pratiques et théories de l’art contemporain), EA 7472, Université de Rennes 2, en collaboration avec Les archives de la critique d’art.

 

Illustration page d’accueil : courtesy I.D.A Mark Tompkins 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Nicolas Thély (17 mars 2018). Colloque – Performer, jouer, exister ? L’acte performatif en question. Pratiques et Théories de l'art contemporain. Consulté le 17 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/t1wb


Nicolas Thély

Professeur en art, esthétique et humanités numériques à l'université Rennes 2, Nicolas Thély est directeur de la Maison des Sciences de l'Homme en Bretagne (USR 3549).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search