Accrochage — L’anthropophagie en revue et en exposition

Cet accrochage évolutif au FRAC Bretagne, dont la première version a été installée le 29 avril 2022, propose une première restitution du workshop des étudiants des masters Arts plastiques et Design graphique et sciences sociales (Rennes 2), consacré à la conception et la réalisation d’une exposition et encadré par les collectifs Syndicat et TP Work UNit. L’exposition sera présentée à la Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne à l’occasion du colloque « Le Modernisme brésilien cent ans après : circulations, dialogues transatlantiques, héritages et relectures » (8, 9 et 10 juin 2022) organisé par l’équipe de recherche ERIMIT (Équipe de Recherches Interlangues « Mémoires, Identités, Territoires ») de l’Université Rennes 2 – France et le POSLIT- UFF (Programa de Pós-Graduação em Estudos de Literatura da Universidade Federal Fluminense – Brésil).

 À partir du Manifeste anthropophage de Oswald de Andrade et du roman Macounaïma. Un héros sans aucun caractère de Mario de Andrade, textes fondateurs du modernisme brésilien tous deux publiés en 1928, l’exposition « L’antropophagie en revue » se propose de réactiver l’hybridation, le recyclage, le métissage, de faire résonner la « raison anthropophage » dans toutes ses dimensions à travers une documentation iconographique et discursive. Il s’agit ainsi de prolonger l’impulsion cannibalisante du modernisme brésilien, de mettre en œuvre le principe de « dévoration critique du legs culturel universel » pour reprendre la formulation de Oswald de Andrade (Pau Brasil, Bois Brésil) à travers des circulations de tous ordres – géographiques, intermédiales et poétiques.

Avec Ai-Mi Auger, José Andres Aristizabal Agudelo, Ambre Barboteau, Victoria Baudoin, Emma Brieau, Océane Castejon, Laurence Corbel, Maëlenn Dumont-Mounaix, Sandrine Ferret, Joris Fort, Catherine Geel, Barbara Hany, François Havegeer, Ioana Lazar, Marie Lejault, Sacha Leopold, Lilou Marjo, Louise Matthey, Léa Monard, Carine Voïnovitch, Emily Williams. 

 Programme de recherche « L’anthropophagie, un paradigme culturel en devenir. Approches transatlantiques » dirigé par Laurence Corbel, Sandrine Ferret et Mireille Garcia (laboratoires PTAC et ERIMIT- Rennes 2).

Master 1 Arts Plastiques et Master 1 Design et Sciences Sociales de l’Université Rennes 2 (UFR Arts Lettres Communication), Syndicat, T&P Work UNit, Centre de Documentation du FRAC Bretagne, Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne.



Citer ce billet
annezeitz (2022, 1 mai). Accrochage — L’anthropophagie en revue et en exposition. Pratiques et Théories de l'art contemporain. Consulté le 29 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/t1yn

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search